Le New pour tous le forum convivial et ouvert à tous


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hépatites: informer sur le dépistage, la prévention

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calypso
7
avatar

Nombre de messages : 2075
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Hépatites: informer sur le dépistage, la prévention   Dim 20 Jan - 22:47:47

Hépatites: informer sur le dépistage, la prévention et les traitements


PARIS (AFP) — Les hépatites virales chroniques touchent quelque 500.000 personnes en France, dont près de la moitié l'ignorent, soulignent des spécialistes à l'occasion de la Journée nationale Hépatites samedi.

L'objectif de cette journée, organisée pour la 3e année, est de sensibiliser les Français au dépistage des hépatites B et C, à la prévention (notamment par la vaccination contre l'hépatite B), et les informer sur les progrès dans les traitements.

"La situation n'est pas mauvaise, mais doit être améliorée", souligne Jean-Pierre Zarski, président de la Fédération nationale des pôles de référence et réseaux hépatites (FNPRH).

Développer une hépatite chronique sans le savoir, c'est risquer de la voir un jour évoluer vers une cirrhose ou un cancer du foie. Or "le dépistage est très simple" - il est réalisé par une prise de sang -, et "les traitements sont de plus en plus efficaces et mieux tolérés", explique le Pr Zarski.

Près de 221.400 personnes sont porteuses chroniques en France d'une hépatite C, à l'origine de 2.600 décès annuels. Environ un tiers d'entre elles ignorent qu'elles sont contaminées. Le virus se transmet par le sang et la transmission concerne aujourd'hui essentiellement des toxicomanes. Cocaïne inhalée, tatouages, piercings et acupuncture sont aussi à risque, précise Marc Bourlière, de l'Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS).

L'hépatite C évolue fréquemment vers une forme chronique, souvent de façon silencieuse pendant 10 voire 20 ou 30 ans. Mais "c'est une maladie que l'on peut guérir", insiste le Dr Bourlière.

Actuellement, le traitement repose sur l'association de deux médicaments (interféron pégylé et ribavirine), avec plus de 50% de guérison. Le Dr Bourlière attend des progrès rapides: développement d'interférons à la fois plus efficaces et mieux tolérés (horizon 2009), et alternative à la ribavirine avec moins d'effets secondaires (vers 2010). La recherche travaille également au développement d'anti-viraux et de vaccins thérapeutiques.

L'hépatite B chronique touche quelque 280.800 personnes en France, dont plus de la moitié l'ignorent. Elle est responsable chaque année d'environ 1.500 décès. Très contagieux, le virus se transmet par voies sexuelle et sanguine, ou encore de la mère à l'enfant.

"C'est une maladie qu'on est capable de contrôler, mais qui ne l'est pas", commente Patrick Marcellin (hôpital Beaujon, Clichy), estimant que la vaccination "est un problème majeur en France". La couverture vaccinale de l'hépatite B "est parmi les plus faibles en Europe", précise le Pr Zarski.

Dans 90% des cas, le virus est éliminé naturellement. Dans un cas sur mille, il peut entraîner une hépatite fulminante. Et chez un patient sur 10, l'hépatite B évolue vers une forme chronique. 20% des personnes atteintes d'hépatite B chronique développeront une cirrhose et un tiers de ces patients développant une cirrhose auront un cancer du foie.

On ne guérit pas la maladie, mais on peut stabiliser son évolution grâce à des médicaments "efficaces et bien tolérés", indique le Pr Marcellin. 70 à 90% des patients sont ainsi "contrôlés".

A l'occasion de la Journée nationale Hépatites, des actions et animations (stands d'information, conférences-débats...) sont organisées dans toute la France. Informations sur internet (www.journee-hepatites.com ou www.hepatites-info.com) et au 0.800.004.372 (numéro vert SOS hépatites).


http://afp.google.com/

_________________
Calypso

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miss luneo
2
avatar

Nombre de messages : 15515
Age : 47
Localisation : sud
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Hépatites: informer sur le dépistage, la prévention   Lun 21 Jan - 16:28:03

La vaccination a eu quelques mauvais échos provoquant selon les différentes enquêtes, des pathologies plus ou moins graves.

Aujourd'hui personne ne sait réellement si ces risques sont confirmés ou non. Plusieurs organismes effectuant ces enquêtes se contredisent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hépatites: informer sur le dépistage, la prévention
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sans vouloir polemiqué juste pour informer
» [Question] Des Pages Facebook pour s'informer sur les TH
» Prévention * Tout savoir sur l'hameçonnage
» test alcoolemie AXA
» Alcool, drogue.. La prévention au coeur des festivals en Bzh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le New pour tous le forum convivial et ouvert à tous :: ACTUALITES :: la sante , psychologie et bien -être-
Sauter vers: