Le New pour tous le forum convivial et ouvert à tous


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les hormones responsables de la migraine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calypso
7
avatar

Nombre de messages : 2075
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Les hormones responsables de la migraine   Mer 21 Mai - 10:56:37

Le lien entre migraine et cycle menstruel a depuis longtemps été observé chez les femmes. En cause? Les oestrogènes, qui jouent un rôle direct dans le fonctionnement cérébral et peuvent donc, lorsque leur taux chute, favoriser le déclenchement d'une crise de migraine.

Neurones sous influence hormonale


Rappelons-le, toute femme est, à partir de la puberté, sous l'influence d'hormones ovariennes – oestrogènes et progestérones –, qui orchestrent en grande partie le développement des caractères féminins, l'ovulation mais aussi l'humeur… et la migraine. Les premières crises de migraine apparaissent ainsi souvent au moment de la puberté, pour s'éclipser durant la grossesse (80% des cas) et souvent disparaître à la ménopause (30% des cas). Ce lien entre variations hormonales et migraine s'explique par le fait que nos neurones possèdent de nombreux récepteurs aux œstrogènes. Le fonctionnement cérébral est donc influencé en partie par la présence de ces hormones. Lorsque leur taux chute (naturellement ou par arrêt de la pilule) – comme c'est le cas juste avant ou au début des règles –, le cerveau subit alors des modifications. Chez certaines femmes, ces changements au niveau du fonctionnement cérébral vont favoriser l'apparition de la migraine.

Prévenir les crises de migraine
Si les crises de migraine sont souvent plus fortes et plus invalidantes pendant la période menstruelle, la majorité des migraineuses n'est pas épargnée le reste du temps. En vérité, seul 10% d'entre elles ne présentent de crises que durant les règles. Chez ces femmes qui souffrent exclusivement de migraine "cataméniale" (liée aux menstruations), la prise en charge se concentrera donc autour du facteur hormonal, indiscutablement impliqué. Ainsi, lorsque la patiente prend la pilule ou que le cycle est régulier, un supplément en oestrogènes peut être administré juste avant les règles sous forme de patch ou de gel. Couplée à la prise d'un anti-inflammatoire, cette précaution permettra – en faisant chuter de manière moins abrupte le taux d'oestrogènes – de prévenir la crise de migraine. Chez les femmes qui ont un cycle irrégulier et/ou ne prennent pas la pilule, le prise de triptans – médicaments spécifiques contre la migraine – peut également permettre de devancer la crise.

Le revers de la pilule
Pour empêcher la variation du taux d'oestrogènes, la prise de la pilule en continu peut aussi être envisagée. Aujourd'hui, de nombreuses pilules peuvent en effet être prises sans interruption entre les plaquettes – supprimant ainsi les menstruations. La prise de la mini-pilule, qui ne contient que des progestatifs (et non des progestatifs et des oestrogènes, comme dans les pilules classiques, dites "combinées") peut aussi constituer une solution. A l'inverse, certaines pilules constituent un facteur aggravant dans la migraine. C'est la cas des contraceptifs fortement dosés en anti-androgènes et en oestrogènes, souvent préconisés pour lutter contre l'acné ou l'excès de pilosité. De même, les traitements hormonaux post-ménopausiques peuvent envenimer la situation chez les migraineuses, alors que la ménopause en soi marque la fin des crises pour une femme sur trois. Toute contraception ou traitement hormonal substitutif doit donc être envisagé en tenant compte du profil migraineux de la patiente.

Maux de femme

Jusqu'à présent, aucune étude n'a montré l'influence des hormones sexuelles chez les hommes migraineux. Seules les hormones sexuelles féminines semblent donc en cause dans la migraine. Pour preuve, les transsexuelles qui, lorsqu'on leur administre des oestrogènes et des anti-androgènes (pour passer d'un phénotype "homme" à un phénotype "femme"), présentent un risque de devenir migraineuses, s'alignant ainsi sur les autres femmes qui, rappelons-le, sont trois fois plus touchées par la migraine que leurs congénères masculins.

e-sante.be

_________________
Calypso

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juandefanfan
6
avatar

Nombre de messages : 19706
Age : 69
Localisation : Là où il pleut tout le temps
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Les hormones responsables de la migraine   Mer 21 Mai - 11:48:40

Merci de ces informations.

Ça doit être quand même ennuyeux d'hériter d'une telle cochonnerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les hormones responsables de la migraine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La migraine.
» Ielena Olegovna Firsova
» Nouveau
» Le chien réduirait le stress des enfants autistes
» Anagramme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le New pour tous le forum convivial et ouvert à tous :: ACTUALITES :: la sante , psychologie et bien -être-
Sauter vers: