Le New pour tous le forum convivial et ouvert à tous


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le diabete

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rachou
4
avatar

Nombre de messages : 4586
Age : 46
Localisation : meuse 55
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: le diabete   Sam 24 Nov - 7:47:41

Trop de sucre dans le sang. Telle est, en première approximation, la définition du diabète de la maturité qui survient dès 45-50 ans. Mais ce sont les conséquences sur l’ensemble de l’organisme qui en font une maladie redoutable quand elle n’est ni dépistée, ni soignée.

De quoi s’agit-il ?
Le terme diabète regroupe toutes les situations où l’équilibre du taux de sucre sanguin (glycémie) est durablement perturbé. La glycémie à jeun est normalement comprise entre 0,90 et 1,10 g/l de sang. La communauté médicale a fixé à 1,26 g/l le taux d’alerte à jeun nécessitant une prise en charge. Le diabète de la maturité est un diabète qui survient avec l’âge, le plus souvent après 50 ans.
Quels sont ses signes ?
Le diabète de la maturité reste souvent longtemps silencieux et n’est parfois diagnostiqué qu’à l’occasion de la survenue d’une complication. D’où l’importance du dépistage systématique sous la forme d’un dosage sanguin, en particulier en présence de facteurs de risque de diabète. Parfois, le diabète se manifeste par une envie de boire abondamment, des fringales, et des envies fréquentes d’uriner. Ce sont parfois des infections, comme des infections urinaires à répétition, des furoncles ou des infections respiratoires fréquentes qui donneront l’alerte. Enfin, un malaise hypoglycémique ou la survenue de troubles de la conscience, comme un coma, peuvent être les premières manifestations du diabète de la maturité.
Quelles sont ses causes ?
Le diabète de la maturité, appelé aussi diabète gras ou de type 2, est dû à l’épuisement plus ou moins important des cellules pancréatiques productrices d’insuline lors d’une surcharge alimentaire prolongée (plusieurs dizaines d’années). Il existe un terrain familial à la survenue du diabète de la maturité. Il est favorisé par des mauvaises habitudes alimentaires (alimentation trop riche en graisses et en sucres rapides) et une mauvaise hygiène de vie (sédentarité, stress…). Le surpoids et la présence d’une hypertension artérielle sont aussi des facteurs de risque.
Comment le prévenir ?
La prévention reste le meilleur des traitements. Aussi, en présence de facteurs de risque de diabète, il faut faire régulièrement de l’exercice physique (au moins une demi-heure par jour de marche à pied), éviter le surpoids, ne pas manger trop de sucres rapides (gâteaux, bonbons, crèmes…), boire du thé vert ou du café et éviter trop de stress. Ensuite, il faut se faire dépister régulièrement à partir de 40 ans par une consultation médicale chez votre médecin traitant, ou un bilan de santé qui explorera aussi les autres facteurs de risques cardio-vasculaires comme le cholestérol ou l’hypertension.
Quels examens peuvent être nécessaires ?
Le dépistage et le traitement précoce du diabète sont les meilleurs moyens de prévenir ses complications. Ce dépistage consiste en un dosage sanguin de la glycémie à jeun, complété éventuellement par une hyperglycémie provoquée (dosage deux heures après une dose de charge en sucre) ou une glycémie post-prandiale (GPP). Un dosage de l’hémoglobine glyquée est ensuite nécessaire pour suivre l’évolution de la maladie sous régime et/ou traitement médicamenteux. Enfin, des examens concernant d’éventuelles complications sont prescrits (fond d’œil, électrocardiogramme, dosage de la créatinine pour les reins, échographies artérielles et cardiaques…).
Quelle est son évolution ?
Une glycémie chronique élevée (durant des années ou des dizaines d’années) entraîne une détérioration, le plus souvent irréversible, des vaisseaux sanguins (rétine, cœur, reins, capillaires de la peau, etc.), des nerfs et du cristallin de l’œil (cataracte). Les complications sont l’atteinte du cœur et des artères (artérite, athérome, accident vasculaire cérébral…), des reins (risque d’insuffisance rénale), des yeux (risque de rétinopathie diabétique), des nerfs (polynévrite).
Quels sont les traitements ?
Le premier des traitements du diabète de la maturité est le régime antidiabétique (peu de sucres rapides, plus de sucres lents). Mais l’exercice physique régulier, la lutte contre le surpoids et l’arrêt du tabac, qui aggrave le diabète, sont des mesures d’hygiène de vie importantes à prendre dans le cadre du traitement. Si ces mesures ne sont pas suffisantes pour endiguer la montée des chiffres glycémiques, des médicaments hypoglycémiants seront prescrits. Ces antidiabétiques ont la propriété de contenir le taux de sucre dans le sang, voire de le faire baisser. Enfin, malgré ces traitements le plus souvent efficaces, il arrive que le passage à l’insuline soit nécessaire, sous la forme d’injections quotidiennes, pour équilibrer le diabète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rachou
4
avatar

Nombre de messages : 4586
Age : 46
Localisation : meuse 55
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: sucre oui ou non ?   Sam 24 Nov - 7:50:27

Diabète : ce qu’on peut vraiment manger !

1. Jamais de sucre !Faux
Certes, le contrôle des apports en sucres est nécessaire pour équilibrer son diabète, mais les glucides sont indispensables à l’organisme (ils lui fournissent son énergie). S’il faut impérativement limiter les sucres rapides comme les bonbons ou le sucre blanc qui font monter en flèche la glycémie, ceux des fruits eux, sont recommandés par exemple. Quant aux glucides lents (à faible indice glycémique) apportés par le pain, les pâtes ou le riz complets, ils sont indispensables au bon fonctionnement du cerveau et du corps, et permettent d’éviter les hyperglycémies (leur digestion est longue, c’est pourquoi ils passent progressivement dans le sang).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rachou
4
avatar

Nombre de messages : 4586
Age : 46
Localisation : meuse 55
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: le diabete   Sam 24 Nov - 7:55:27

Certaines matières grasses sont bénéfiques
Vrai
Il est vrai qu’en excès ou mal choisies, les graisses augmentent la résistance à l’insuline, et sont fortement déconseillés aux diabétiques dont les risques de complications cardio-vasculaires (dyslipidémie, athérosclérose) sont particulièrement élevés. Il est vrai, qu’il faut éviter les graisses saturées dont regorgent les produits d’origine animale (beurre, crème fraîche, viandes rouges…) ou industriels (viennoiseries, biscuits, plats préparés, surgelés, saucissons, chips...). Mais, il existe aussi des matières grasses bénéfiques. Si, si, ça existe ! C’est le cas des lipides insaturés comme les huiles végétales (colza, tournesol...) et présents dans les fruits oléagineux ou dans les poissons gras (sardine, thon, saumon, maquereau...).
On peut abuser des légumes
Vrai
Quand on est diabétique, la première règle, c’est de se mettre au vert ! Conseil numéro un : abuser des légumes qui contiennent peu de glucides (5% en moyenne), mais qui présentent l’avantage de rassasier grâce à leur richesse en eau et en fibres. Conseil numéro deux : ne surtout pas se priver de fruits frais. Ils regorgent d’antioxydants et apportent des sucres en quantité modérée (fructose, glucose, saccharose, sorbitol). Autant de glucides bien particuliers qui passent progressivement dans le sang et limitent la hausse du taux de glycémie (on dit qu’ils ont un index glycémique bas). A noter : la pomme, l’orange ou la prune, très longues à digérer sont particulièrement indiquées, contrairement aux bananes, au raisin, ou aux cerises.
Il faut manger de la viande !
Faux
Les protéines permettent de contrôler son poids, ce qui est un atout pour le diabétique (l’excès pondéral favorise les complications). Elles aident aussi à équilibrer la glycémie, c’est-à-dire à limiter ses fluctuations. Mais, les protéines animales ne sont pas aussi intéressantes qu’il y parait ! Dans les œufs ou la viande, elles sont souvent accompagnées de graisses cachées néfastes à la santé. Seules celles qui sont issues de produits céréaliers (avoine, blé, maïs, riz...), de légumineuses (cocos, fèves, soja...), d’oléagineux (amandes, noix, pistaches...) ou encore, de certaines graines (lin, anis, tournesol...) font baisser le taux de sucre sanguin après les repas...
Toujours des fibres, même au p’tit déj !
Vrai
Les fibres sont présentent dans les fruits et légumes, mais aussi dans les céréales complètes (non raffinées) et dans les légumes secs. Elles sont indispensables au diabétique car elles jouent un rôle important dans l’équilibre glycémique. Elles augmentent en effet, la sensibilité à l’insuline (ce qui limite la concentration de sucre sanguin) et ralentissent l’absorption des glucides rapides par l’intestin (elles ne sont pas digérées). Autre atout : elles améliorent le profil lipidique et protègent le cœur, plus fragile lorsqu’on a du diabète. Elles sont donc conseillées à chaque repas, y compris au petit déjeuner !
Le sel n’a pas d’incidence
Faux
On sait depuis des années qu’il favorise l’hypertension, elle-même facteur de nombreuses complications quand on a du diabète... On sait désormais que le sel prédispose également aux problèmes de glycémie. Mieux vaut donc avoir la main légère sur la salière qu’on soit pré-diabétique ou diabétique avéré de type 1, 2 ou gestationnel. Mieux vaut également savoir dénicher les sodiums cachés. Les fromages, mais aussi la charcuterie, les sodas, le pain, les corn-flakes et la plupart des produits industriels en contiennent en très grande quantité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rachou
4
avatar

Nombre de messages : 4586
Age : 46
Localisation : meuse 55
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: le diabete   Sam 24 Nov - 7:57:05

Le magnésium est recommandé
Vrai
Nous n’en mangeons pas assez, et pourtant, le magnésium contribue à prévenir l’apparition du diabète de type 2. Mieux, ils pourraient aider à maintenir l’équilibre de la glycémie puisqu’un déficit en ce micronutriment augmente la résistance à l’insuline (hormone gérant la quantité de sucre dans le sang). Bien sûr, on en trouve dans le chocolat, mais ce dernier est souvent à la fois gras et sucré. Mieux vaut se le procurer par l’intermédiaire des céréales complètes, de certaines légumineuses (haricots blancs par exemple) ou d’eaux minérales (Contrex®, Hépar®, Talians®...).
Légumes + légumineuse = bénéfices
Vrai
Il faut penser à mélanger le plus souvent possible, les légumes verts et ce qu’on appelle les légumineuses (flageolets, haricots blancs, lentilles, pois chiche...). Ces glucides très particuliers, riches en fibres, en vitamines et minéraux, contiennent en effet, des protéines. A la différence de celles qu’apportent la viande ou les œufs, les leurs sont bénéfiques à l’équilibre glycémique. Leur association à des légumes verts est donc idéale. Elle limite l’apport glucidique des plats (fibres et glucides permettent d’éviter le pic de glycémie) tout en garantissant une bonne satiété et des apports en minéraux, vitamines et oligo-éléments, intéressants pour la santé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juandefanfan
6
avatar

Nombre de messages : 19706
Age : 69
Localisation : Là où il pleut tout le temps
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: le diabete   Sam 24 Nov - 9:59:02

Merci rachou de ces informations instructives sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babou
2
avatar

Nombre de messages : 3788
Age : 43
Localisation : belgique
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: le diabete   Lun 26 Nov - 9:31:08

merci rachou pour ces infos

gros bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://letoutpourtous.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le diabete   

Revenir en haut Aller en bas
 
le diabete
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le New pour tous le forum convivial et ouvert à tous :: ACTUALITES :: la sante , psychologie et bien -être-
Sauter vers: